M. Macron appelle les Guyanais à participer au débat sur le projet Montagne d’or

31/10/2017

Emmanuel Macron a appelé les Guyanais à participer au débat public sur le projet Montagne d’or d’extraction aurifère en forêt guyanaise, à l’issue duquel sera prise la décision d’autoriser ou non ce programme.

Emplacement des futures installations minières du projet Montagne d’Or en Guyane française.

« J’invite les Guyanais à s’intéresser à ce débat qui est un moment de transparence et de concertation », a déclaré le président devant la presse au deuxième jour de sa visite en Guyane.

Ce débat, organisé par la Commission nationale du débat public, doit durer quatre mois à partir de mars 2018. Les décisions sur l’avenir du projet ne seront prises qu’à l’issue de celui-ci, a précisé M. Macron.

La Montagne d’or, plus grand projet d’extraction d’or primaire jamais proposé en France, rencontre de farouches oppositions de chefs coutumiers et d’organisations écologistes qui dénoncent la proximité du site minier, près de Saint-Laurent-du-Maroni (ouest de la Guyane), avec deux réserves biologiques dont la plus grande de France.

« Il faudra que le projet, pour qu’il puisse avancer, réponde à l’ensemble des contraintes » fixées en termes environnementaux, d’acceptabilité démocratique et de répercussions économiques, a indiqué M. Macron.

« Le soutien du gouvernement sera conditionné au respect des engagements de la charte sur les mines durables et sur la capacité qu’aura le projet à répondre sur l’ensemble des sujets qui seront soulevés dans le cadre du débat public », a-t-il ajouté.

Evoqué pour 2022, le projet de mine est porté par le consortium russo-canadien Nordgold-Columbus Gold, qui prévoit d’extraire 6,7 tonnes d’or par an pendant douze ans, soit une valeur estimée à plus de 3 Mrd €.

Emplacement des futures installations minières du projet Montagne d’Or en Guyane française.
Emplacement des futures installations minières du projet Montagne d’Or en Guyane française.
Crédit : Jody Amiet

 

Toutes les actualités