Diaporama du congrès-exposition de Clermont-Ferrand

Le congrès exposition Sim de 2018 est installé dans la Grande halle d’Auvergne. La cour d’accueil a hébergé la plus grande exposition jamais réalisée. Dix-sept sociétés ont présenté 27 gros équipements et 20 équipements de taille plus modeste.
Équipement le plus impressionnant de l’exposition extérieure, ce concasseur-crible mobile Sandvik QI441.
Ce Type H Citroën, acquis par Génie civil services début 2016, fait un clin d’œil au Bibendum, ce qui annonce la spécialité de montage et d’entretien des pneus.
Le camion toupie de béton hybride Oxygène, développé avec Iveco fonctionne à l’électricité à l’arrêt et, en roulant, au GNV.
Record battu, l’exposition intérieure réunissait 343 stands de sociétés différentes.
La récente usine EcoTitanium de Saint-Georges-de-Mons prépare des lingots de titane de qualité aéronautique.
D’une pierre deux coups : le site de recyclage Échalier/Paprec de Saint-Ours-les-Roches traite également les emballages plastiques de l’assez proche usine de laine de roche Rockwool.
La carrière de la lave de Chambois produit la pierre de Volvic.
L’Aventure Michelin, installée dans une partie d’une ancienne usine, détaille les évolutions technologiques de l’industriel clermontois : les pneus, les avions et des trains, les fameuses Michelines, des autobus sur rail. Au premier plan, un pneu de dumper minier : diamètre de 4,03 m et poids de 5,3 t.
Congressistes à l’exposition l’Aventure Michelin avec Jean-Dominique Senard, le président du groupe Michelin.
Au départ, les pneus étaient lisses. La volonté de marquer les chemins de terre fit découvrir l’avantage des sculptures pour la tenue de route des véhicules.
Les premières et vraies Michelines sont des autocars sur rail.
À l’entrée de l’Aventure, un Breguet-Michelin de la Première guerre mondiale et une vraie Micheline accueillent le public.
Françoise Nouhen, première maire adjoint de Clermont-Ferrand, chargée des Finances et de l’évaluation des politiques publiques.
Serge Lafon, directeur de la ligne Poids lourds et membre du comité exécutif de Michelin, cite des points essentiels de ce type de pneu tout en évoquant les lignes d’évolution technologique du manufacturier.
Yannick Mathieu, Dreal Auvergne-Rhône-Alpes, souhaite qu’en matière de recyclage, « l’État doive montrer l’exemple ».
Michèle Rousseau est vraiment impliquée dans la bonne marche du BRGM, en tant que présidente.
Nicolas Vuillier, président de l’Unicem, s’interroge sur « le renouvellement de la cité sur elle-même ».
Guy Sidos, p-dg du groupe Vicat, résume la situation actuelle du cimentier indépendant français.
La séance inaugurale se conclut par une intervention de Cécile Olive-Garcia, du conseil départemental du Puy-de-Dôme, qui a porté le projet de classement au Patrimoine mondial Unesco de la chaîne des Puys − faille de Limagne. À droite, Jean-Michel Négroni.
La séance inaugurale se conclut par une intervention de Cécile Olive-Garcia, du conseil départemental du Puy-de-Dôme, qui a porté le projet de classement au Patrimoine mondial Unesco de la chaîne des Puys − faille de Limagne. À droite, Jean-Michel Négroni.
De gauche à droite : Gilles Roch, président de la Sim ; Henri Belledent, président de la section exploitation de la Sim ; Bernard Lamouille, directeur de BRGM SA, groupe BRGM, qui reçoit la médaille de la section Exploitation de la Sim.
L’atelier technique 3 intitulé Ressources rares ou critiques : procédés de recyclage innovants, fut animé par Aurélie Lécureuil, spécialiste des ressources minérales au sein de la DGALN, Direction générale de l’aménagement, du logement et de la nature, au sein du MTES, ministère de la Transition écologique et solidaire.
De gauche à droite : Thomas Poitrenaud, lauréat prix jeunes 2018 ; Christian Lucion, président du jury du Prix jeunes ; Anna Vanderbruggen, lauréat prix jeunes 2018 ; Chantal Wackenheim, membre du jury ; Gilles Roch, président de la Sim ; Lev Filippov, Dominique Delorme et Philippe Cunin membres du jury.
Anna Vanderbruggen a réalisé un master au Helmholtz Institute Freiberg for Resource Technology (Allemagne). En recyclant mieux la black mass des batteries au lithium, l’Europe réduirait sa dépendance en approvisionnement de graphite vis-à-vis de la Chine.
Thomas Poitrenaud, de l’université d’Orléans, a présenté une synthèse de sa thèse de doctorat réalisé à l’Institut des sciences de la terre d’Orléans. Il a travaillé sur le projet de mine de tungstène de Salau (Pyrénées, France).
Autre record, la bourse à l’emploi a réuni plus de 160 annonces, essentiellement des offres d’emploi.
Le Bibendum, créé en 1898, participe toujours à la communication de Michelin. Il vous donne rendez-vous à Montpellier, du 1er au 4 octobre 2019.

Actualités

Le Français Delair acquiert l’Américain Airware
Projet de loi de finances 2019 : l’article 19, concernant la disparition du GNR, rejeté
Cemex vend un excavateur à godets sur une plateforme d’enchères en ligne

Groupes de travail